All posts by Kévin Commere

#moiaussi

Françaises, français ! Il est temps de voir le verre à moitié plein ! J’ai récemment pu discuter avec des missionnaires américains et j’ai pu constater à nouveau à quel point, la plupart du temps, leur réflexe est à l’optimisme et au positivisme ! Et je vous assure, cela fait du bien !  Beaucoup de bien ! 

Rendre grâces à Dieu pour la pluie aussi bien que pour le beau temps, devrait être un de nos exercices spirituels quotidiens ! 

Pourtant, je ne pense pas que notre pessimisme, défaitisme, ou malveillance parfois soient inscrits dans nos gènes « gaulois » (si une telle chose existe !) ! Heureusement, certains francophones ouvrent des voies différentes aux nôtres. Au Canada, suite à la triste affaire Weinstein, les femmes ont eu raison de se faire entendre par le désormais célèbre #moiaussi (traduisant littéralement le #metoo des états-uniennes). Mais en France, avec le #balancetonporc, c’est une tonalité plus dure encore qui a été retenue. Tonalité suggérant une toute autre mentalité, vous en conviendrez…

Il y a plus de 2 000 ans, un homme aveugle de naissance rencontre un autre homme. Avec son accord, ce dernier concocta une mixture bien à lui (!) et en recouvra les yeux de l’aveugle lui donnant ensuite l’ordre d’aller se rincer les yeux dans la « piscine » non loin de là. À son retour, l’aveugle ne l’était plus ! Mais les autorités religieuses de son temps, non contentes qu’une guérison soit opérée le jour du sabbat, voulaient en savoir plus : «  Et alors, tes yeux, comment se sont-ils ouverts ? ». J’aime la réponse simple et sans détour du miraculé : «  L’homme qu’on appelle Jésus […] ». Quelle balance ! 

Le miraculé se doutait sûrement que les pharisiens en auraient après Jésus d’avoir ainsi enfreint le sabbat. Il n’a pourtant pas hésité à dire ce qui s’était passé en mentionnant clairement l’identité de son bienfaiteur : « L’homme qu’on appelle Jésus  » (l’homme qu’on appelle « Dieu sauve »). Au premier siècle, en effet, suite à des miracles ou à des paroles allant droit au cœur, un nombre incalculable de personnes a « balancé » le nom de Jésus pour indiquer par qui elles avaient été bénies. Ces personnes se sont souvent regroupées pour former des communautés connues pour célébrer ensemble le nom de Jésus. #moiaussi

Plutôt que de toujours parler de choses négatives, de se plaindre de la pluie ou du beau temps, de se perdre dans des commérages nocifs, cultivons un esprit positif pour témoigner des belles choses que la vie nous offre. Il ne sera pas question de mettre les choses difficiles en sourdine mais de témoigner, aussi, des grâces et des joies qui sont les nôtres. 

Aussi, chrétiens du 21ème siècle, n’hésitons pas une seconde à parler de notre bienfaiteur ! Un si grand salut, une si grande paix nous ont été offerts. Pourquoi serions-nous donc gênés de faire connaître son auteur, de le mettre à l’honneur par nos témoignages ? Pas besoin de s’en faire une montagne, suivons l’exemple simple et efficace de l’aveugle né : « […] je ne sais qu’une chose : j’étais aveugle et maintenant je vois. » #moiaussi

Kévin Commere